Alain Lipietz

Ancien député européen (Vert), Économiste

Alain Lipietz, économiste, a été dix ans député européen (Vert). À cette occasion, il fut notamment  rapporteur sur la Banque centrale européenne et la Banque européenne d’investissement, sur l’intégration de l’aviation dans le système des permis d’émission, sur les effets du commerce international sur l’effet de serre , sur la responsabilité civile des entreprises en matière environnementale. Président de la délégation pour la Communauté andine, il eut à traiter de plusieurs traités commerciaux dangereux pour les populations et l’environnement, et organisa plusieurs auditions importantes sur ces sujets ( http://lipietz.net/Mes-initiatives).

Ses publications sur AOC

mercredi 17.02.21

Opinion

Poincaré, Kolmogorov et Un coup de dés jamais n’abolira le hasard

par

L’épidémiologie et la climatologie : deux systèmes physiques qui suivent des trajectoires imprédictibles tout en étant régis par des lois de probabilités calculables. Deux cas classiques de « théorie du chaos », dont le mathématicien Poincaré a posé les fondements il y a plus d’un siècle. À cet égard peut-être a-t-il eu une influence sur l’imaginaire de Mallarmé, un de ses proches amis, et auteur du fameux Un coup de dés jamais n’abolira le hasard. Face au climato-scepticisme et au covido-scepticisme, qu’aurait répondu le poète ?

mardi 15.09.20

Opinion

Fragilité blanche, colère française

par

Le rapprochement entre le meurtre de George Floyd et celui d’Adama Traoré a suscité de vives protestations. Comme souvent en matière de mouvement sociaux, toute référence à des situations, ou pire des concepts, « américains » est instrumentalisée pour invalider les revendications d’égalité qu’elle sous-tend. La traduction récente en France de l’ouvrage à succès de la sociologue américaine Robin DiAngelo sur ce qu’elle appelle la « fragilité blanche », et les réactions qu’elle a suscitées, en offre un parfait exemple.

mardi 14.04.20

Opinion

La guerre au virus tourne à la débâcle de 40

par

S’il faut à tout prix accepter la métaphore guerrière martelée par le Président Macron pour évoquer la crise actuelle, alors c’est à la « drôle de guerre » de 1939-1940 qu’il convient de se référer, depuis la stratégie fumeuse de la ligne Maginot à la débâcle et l’occupation, sans oublier les lois restrictives et, même, les collabos.

mercredi 20.11.19

Critique

Révolte contre l’héroïsme – à propos de La fille de Vercingétorix de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad

par

Que la fille de Vercingétorix puisse être une Greta Thunberg, n’est-ce pas la preuve du flair de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, qui ont su s’inspirer de l’air du temps et livrer une œuvre qui, si elle est par ailleurs d’un inaltérable classicisme, n’en reste pas moins judicieusement actuelle ? Ainsi du refus de jeunes adolescents de l’héroïsme au nom d’un passé mythifié qui ne leur parle plus, et auquel ils préfèrent une lutte tournée vers l’avenir, pour les fleurs et les enfants…

lundi 30.09.19

Opinion

L’Académie de médecine ignore l’histoire des Français.e.s

par

Les orphelins de père étaient certes malheureux d’avoir entendu leur maman leur expliquer un jour qu’ils ne reverraient plus leur papa, mort en Indochine ou en tombant d’une grue. Je ne sais ce qu’écrivait alors l’Académie de médecine pour culpabiliser le gouvernement ou le patronat français de cette « violation du droit des enfants à un père ». Mais aujourd’hui leurs successeurs écrivent n’importe quoi à propos de la PMA…