O Opinion

Culture

Lettre de Dame Culture, alitée, aux acteurs du monde de la culture

Politiste et écrivain

Accéder au théâtre, au cinéma, au centre d’art, au musée, danser et voir danser, c’est jouir d’un inétouffable « droit à la vie ». Voilà les mots que pourrait adresser une Dame Culture alitée, à celles et ceux qui disent la défendre et se sont indignés tout le week-end de la non réouverture des théâtres, des cinémas et des musées. Dans cette lettre ouverte, elle se souvient d’une époque marquée à la fois par l’ambition politique et par l’indiscipline, l’impertinence et la folie des créateurs. Pour survivre Dame Culture le sait, il va falloir se réinventer.

publicité

Chers toutes et tous,

Je vous écris de mon lit, à la manière de Marcel, ce qui ne manque pas de m’amuser un peu. Toute Dame Culture que je suis, je me contente de plaisirs simples en ces tristes temps de confinement. C’est d’ailleurs d’ici-même, vendredi soir, que j’ai sagement écouté Jean Castex annonçant la fermeture prolongée des cinémas et des théâtres, des musées et des multiples hauts-lieux culturels dont vous avez la responsabilité. Je me suis endormie aussitôt et n’ai, je crois, pas rêvé. C’est de ce lit toujours que, smartphone au poing, j’ai surfé sur Internet tout le week-end e...

Sébastien Thiéry

Politiste et écrivain, Coordinateur des actions du PEROU (Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines)