Sébastien Thiéry

Politiste et écrivain, Coordinateur des actions du PEROU (Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines)
  • Sébastien Thiéry est politiste et écrivain, coordinateur des actions du PEROU (Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines – www.perou-paris.org), association qu’il a co-fondée en 2012 avec le paysagiste et poète Gilles Clément et qui est aujourd’hui présidée par la philosophe de l’image Marie José Mondzain. Enseignant à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Malaquais jusqu’en 2019, il a été pendant cinq ans membre du comité pédagogique de l’Ecole des arts politiques à Sciences-Po Paris (SPEAP) fondée par Bruno Latour, et précédemment enseignant chercheur à l’Ensad.
    Il est aujourd’hui pensionnaire à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis où, en collaboration avec des artistes, écrivains et chercheurs d’Afrique et d’Europe, il instruit le dossier visant à faire reconnaître par l’UNESCO l’acte d’hospitalité au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Ses publications sur AOC

mardi 15.12.20

Opinion

Lettre de Dame Culture, alitée, aux acteurs du monde de la culture

par

Accéder au théâtre, au cinéma, au centre d’art, au musée, danser et voir danser, c’est jouir d’un inétouffable « droit à la vie ». Voilà les mots que pourrait adresser une Dame Culture alitée, à celles et ceux qui disent la défendre et se sont indignés tout le week-end de la non réouverture des théâtres, des cinémas et des musées. Dans cette lettre ouverte, elle se souvient d’une époque marquée à la fois par l’ambition politique et par l’indiscipline, l’impertinence et la folie des créateurs. Pour survivre Dame Culture le sait, il va falloir se réinventer.

mercredi 25.11.20

Opinion

Des migrants place de la République, sans la République

par

Des centaines d’exilés laissés à la rue après l’évacuation d’un campement en Seine Saint-Denis ont essayé lundi 23 novembre de s’installer place de la République à Paris. Soutenus par des associations et des élus, ils espéraient ainsi se rendre visibles. Ce qui a été visible, c’est la violence de leur évacuation par les forces de l’ordre, suscitant critiques et indignations. Mais combien, parmi les organisateurs de cette action et les indignés de ce matin, ont sincèrement cru à un autre déroulement, à un autre dénouement ?

lundi 17.08.20

Opinion

Inscrivons l’hospitalité au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité

par

Lundi 3 août, le camp de migrants de Vintimille, en Italie, a été évacué. C’est un nouveau signe, si besoin, de la nécessité de mettre fin à la mascarade que nous entretenons autour de la « crise migratoire », nous aveuglant nous-mêmes sur sa signification comme ses solutions, refusant d’y voir l’esquisse d’un avenir qu’il nous faut dessiner en commun. Pour y parvenir, nous nous tournons aujourd’hui vers l’UNESCO afin d’inscrire l’acte d’hospitalité au patrimoine culturel, immatériel, de l’humanité. Rediffusion du 5 février 2020.

mercredi 05.02.20

Opinion

Inscrivons l’hospitalité au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité

par

Plus de 400 personnes ont été évacuées mardi 4 février du dernier campement de migrants au Nord-Est de Paris, une semaine après celui de la Porte d’Aubervilliers. C’est un nouveau signe, si besoin, de la nécessité de mettre fin à la mascarade que nous entretenons autour de la « crise migratoire », nous aveuglant nous-mêmes sur sa signification comme ses solutions, refusant d’y voir l’esquisse d’un avenir qu’il nous faut dessiner en commun. Pour y parvenir, nous nous tournons aujourd’hui vers l’UNESCO afin d’inscrire l’acte d’hospitalité au patrimoine culturel, immatériel, de l’humanité.