A Analyse

Numérique

L’œuvre d’art à l’heure de sa composition par les données

Designer

A l’orée du Big Data s’avance un nouveau registre de créations artistiques faisant littéralement œuvre avec les données. De mediums très variés – installations, sculptures et peintures de données, infographies, visualisations graphiques interactives, etc. – ces productions ne se distinguent pas seulement au travers de leur mise en forme, concrétisation matérielle ou facture mais engagent plus foncièrement d’autres modalités d’expérience esthétique, introduisant d’autres relations sensibles au monde.

publicité

« Il est [dorénavant] du principe de l’œuvre d’art » d’échapper à la seule détermination de son auteur. Emboitant le verbe à Walter Benjamin [1], revient-il, par cette formule, de pointer une évolution d’abord poïétique qui, bien que non tout à fait nouvelle, semble aujourd’hui très largement s’intensifier, s’accélérer. De quoi s’agit-il au juste ?

D’une « modernisation » des démarches et conduites artistiques qui reste moins le fait d’un changement, d’une conversion ou transformation soudaine, ainsi repérable dans le cours de l’histoire de l’art, que la conséquence, les suites d’une résolution ici progressive de certains créateurs (à commencer par ceux ayant us...

David Bihanic

Designer, Maître de conférences à l'université Paris 1, chercheur associé à l'ENSADlab