A Analyse

Politique

De Facebook à Twitter : regards croisés sur le mouvement des Gilets Jaunes

Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, Chercheur en sciences de l'information et communication, Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, Chercheur en sciences de l'information et de la communication

De son éclosion en ligne à son inscription dans l’espace public, le « mouvement » des Gilets Jaunes se devait d’être interrogé dans ses intersections, marges et multiples arènes à partir d’un matériau consistant sur le plan empirique. Après deux rapports de recherche, l’équipe du LERASS revient sur les paroles et capacités de structuration online des Gilets jaunes, ainsi que sur la perception du mouvement qui s’est déployée sur Facebook et Twitter.

Pour propos liminaire, un point sur la méthode s’impose. Développé au sein de notre laboratoire, le logiciel libre d’analyse statistique de données textuelles IRaMuTeQ nous permet de dégager, à partir de l’interprétation d’analyses présentées sous forme de classes lexicales, les principales thématiques contenues dans de gros corpus de textes. Fondée sur deux temporalités distinctes – autour du 17 novembre, date de la première grande manifestation, et celle du 1er décembre, caractérisée par de violents affrontements – l’analyse de ces classes nous éclaire sur les usages de Facebook et Twitter dans ce contexte d’émergence du mouvement des « gilets jaunes ».

Bien qu’elles dégagent davantage de pistes que de réelles conclusions, demandant à être approfondies, ces analyses sont riches d’indications sur les paroles qui ont émané des Gilets jaunes eux-mêmes, et du regard qu’a porté sur eux l’opinion publique présente en ligne. Elles viennent rompre avec les revendications qui ne semblaient, au départ, concerner que l’usager...

Lucie Loubère

Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, IMSIC

Brigitte Sebbah

Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, Maîtresse de conférences à l’université Paul Sabatier, membre du LERASS, Université Toulouse 3

Nikos Smyrnaios

Chercheur en sciences de l'information et communication, maître de conférences à l'IUT A de l'Université Toulouse 3, membre du LERASS

Natacha Souillard

Chercheuse en sciences de l'information et de la communication, Membre du LERASS, Université Toulouse 3

Laurent Thiong-Kay

Chercheur en sciences de l'information et de la communication, Membre du LERASS, Université Toulouse 3