A Analyse

Inégalités

Inégalités : quand la famille s’en mêle

Économiste

En dépit d’une réduction significative (mais relative) des inégalités de revenus, les inégalités de patrimoine entre hommes et femmes se sont fortement amplifiées, du fait notamment de l’individualisation du patrimoine. Nous sommes ainsi passés d’une forme de patriarcat à une autre.

La montée des inégalités de revenus comme de patrimoine dans la plupart des pays a conduit de nombreux chercheurs à en analyser les causes. Parmi les déterminants mis en avant, on retrouve le plus souvent des facteurs macroéconomiques – progrès technique, mondialisation, financiarisation de l’économie – ou institutionnels – fiscalité, régulation du marché du travail.  Le changement dans la nature des inégalités, notamment en France, invite à compléter la liste des déterminants en y ajoutant la famille qui joue un rôle essentiel dans les évolutions récentes des inégalités.

publicité

Premièrement, le retour de l’héritage replace au centre du jeu la famille comme vecteur de reproduction des inégalités. Alors que les héritages et donations constituaient seulement un tiers du patrimoine total des ménages français dans les années 1970, ils en représentent aujourd’hui presque deux tiers. Plus important,

Nicolas Frémeaux

Économiste, Maître de conférences à l'Université Paris 2