A Analyse

Santé

Réanimation sous pression : Covid-19, gouvernance et transformations du soin

Sociologue

En première ligne de la bataille contre la pandémie et surexposés dans les médias, les services de réanimation demeurent pourtant méconnus, leur spécificité insuffisamment mise en lumière. La réanimation s’avère pourtant une fenêtre ouverte sur le rapport complexe que les individus entretiennent avec l’incertitude, la vulnérabilité et la mort, rapport que le coronavirus contribue à réactiver, et avec lui la charge morale que portent les soignants dans les services.

Souvent méconnus du grand public, les services de réanimation sont au cœur de l’actualité liée au coronavirus : quotidiennement, les journaux font état du nombre de malades pris en charge dans ces services. Depuis le 28 mars 2020, ils s’intéressent également à l’objectif affiché par le ministre de la Santé d’ouvrir 9 000 lits supplémentaires pour appuyer les 5 000 lits déjà occupés.

publicité

Cet objectif détonne pourtant avec les politiques des vingt-cinq dernières années en matière d’investissement dans les infrastructures publiques en santé : de 2013 à 2018, environ 17 500 lits ont fermé, soit 4,2% du

Thomas Denise

Sociologue, chercheur associé au Centre de Recherche Risques et Vulnérabilités