Antonio Scurati

Écrivain

Antonio Scurati, né en 1969 à Naples, est écrivain et linguiste. Précédemment enseignant à l’Université de Bergame, il est aujourd’hui professeur associé à l’Université libre de langues et communication IULM de Milan. Il collabore régulièrement au Corriere della Sera.

Il est l’auteur d’une dizaine de romans. Ont été traduits en français aux éditions Flammarion Le Survivant (2003), L’enfant qui rêvait de la fin du monde (2011), Une histoire romantique (2014).

En Italie, il obtient le prix Campiello en 2005 pour Il sopravvissuto (Le Survivant), le prix Viareggio en 2015 pour Il tempo migliore della nostra vita, et le prix Strega en 2019 pour M, Il figlio del secolo (M. L’enfant du siècle), traduit en français en 2020 par Nathalie Bauer aux Éditions Les Arènes.

Nathalie Bauer est écrivaine et traductrice. Elle est titulaire d’un doctorat en histoire. Elle a notamment publié trois romans : Zena (JC Lattès, 2000), Le Feu, la vie (Philippe Rey, 2007) et Des garçons d’avenir (Philippe Rey, 2011).
Nathalie Bauer a aussi traduit de l’italien de nombreux ouvrages de Dario Fo, Natalia Ginzburg, Paolo Cognetti, Elena Ferrante, Antonio Tabucchi, Paolo Giordano, Primo Levi.

Ses publications sur AOC

dimanche 16.08.20

Fiction

M. L’Enfant du siècle

par

« Les événements et les personnages de ce roman documentaire ne sont pas le fruit de l’imagination de l’auteur. » C’est par ces mots que s’ouvre le monumental premier volume de la trilogie entreprise par l’écrivain italien Antonio Scurati et portant sur Mussolini. Cet ouvrage de 860 pages, lauréat du prix Strega 2019, à paraître aux Arènes dans la traduction de Nathalie Bauer, se présente comme la reconstitution pas à pas des faits de l’Histoire, de 1919 à 1925. On en donne ici les premières pages.