Barbara Stiegler

Philosophe, Professeur de philosophie politique à l’Université Bordeaux-Montaigne

Barbara Stiegler est professeur des universités à l’Université Bordeaux-Montaigne et membre de l’Institut universitaire de France. Initialement spécialisée en philosophie allemande, ses recherches s’inscrivent aujourd’hui dans le champ de la philosophie politique et portent sur l’histoire des libéralismes et de la démocratie.

Elle est notamment l’auteur de Nietzsche et la Critique de la chair. Dionysos, Ariane, le Christ (PUF, 2005) et a co-écrit L’Expérience du passé avec Christophe Bouton (Éditions de l’Éclat, 2018).

Son dernier ouvrage est « Il faut s’adapter ». Sur un nouvel impératif politique, Gallimard, coll. « NRF Essais », 2019.

 

Ses publications sur AOC

mardi 04.08.20

Opinion

Le long processus d’effondrement du néolibéralisme

par

Avec la mobilisation massive, fin 2019 et début 2020, de tous les métiers de service public, de santé et d’éducation contre les réformes du gouvernement Philippe, on a assisté à une insurrection populaire inédite qui, après les Gilets Jaunes, a pris alors de nouvelles formes et de nouvelles couleurs. En cause, la demande d’adapter nos modes de vie au regard d’un supposé retard. Rediffusion du 28 février 2020.

vendredi 28.02.20

Opinion

Le long processus d’effondrement du néolibéralisme

par

Avec la mobilisation massive de tous les métiers de service public, de santé et d’éducation contre les réformes néolibérales en cours, on assiste à une insurrection populaire inédite qui, après les Gilets Jaunes, prend aujourd’hui de nouvelles formes et de nouvelles couleurs. En cause, la demande d’adapter nos modes de vie au regard d’un supposé retard, une injonction déjà formulée lors du débat, fondateur du nouveau libéralisme, entre les intellectuels américains Walter Lippman et John Dewey.

mardi 10.12.19

Opinion

Pour le néolibéralisme, la retraite est un archaïsme

par

Pour le néolibéralisme, la retraite ne peut être qu’un archaïsme, une sorte de déviance inadaptée, qui nous fait prendre du retard dans la compétition mondiale, et dont l’État lui-même doit programmer la disparition progressive. L’affrontement qui se met en place ces jours-ci dépasse donc les questions techniques de « réforme systémique » ou d’« ajustement paramétrique » dont nous parle le jargon des experts. Il oppose, bien plus profondément, deux visions incompatibles de l’avenir du vivant et de nos rythmes de vie.

mercredi 01.05.19

Analyse

Le cap et la pédagogie – à propos du néolibéralisme et de la démocratie

par

L’insurrection populaire qui s’est levée le 17 novembre 2018, et dont personne ne peut prédire ce qu’elle deviendra, aura au moins mis le doigt sur une vérité essentielle : le nouveau libéralisme transforme nécessairement la démocratie élective en un régime autoritaire, ce que rappelle à chaque fois l’usage continu par le pouvoir des expressions « maintenir le cap » et « faire la pédagogie ». Rediffusion 1er mai.

jeudi 24.01.19

Analyse

Le cap et la pédagogie – à propos du néolibéralisme et de la démocratie

par

L’insurrection populaire qui s’est levée le 17 novembre 2018, et dont personne ne peut prédire ce qu’elle deviendra, aura au moins mis le doigt sur une vérité essentielle : le nouveau libéralisme transforme nécessairement la démocratie élective en un régime autoritaire, ce que rappelle à chaque fois l’usage continu par le pouvoir des expressions « maintenir le cap » et « faire la pédagogie ».