Cécile Canut

Linguiste, Professeure à l'Université Paris-Descartes

Cécile Canut est linguiste, professeure en sciences du langage à l’Université Paris-Descartes. Après avoir travaillé pendant une quinzaine d’années autour des questions sociolinguistiques en Afrique de l’Ouest, ses recherches actuelles portent sur la circulation des discours autour des Tsiganes en Bulgarie et en France. Réalisatrice de plusieurs films documentaires, elle s’intéresse aux processus de subjectivations langagières inscrits dans les rapports de pouvoir. Récemment, elle a dirigé l’ANR MIPRIMO (La migration prise aux mots) projet de recherche autour des récits de migration en Afrique de l’Ouest.
Elle est l’auteur de Une langue sans qualité (2007, Lambert Lucas) et, (avec Felix Danos, Manon Him Aquilli et Caroline Panis) de : Le langage une pratique sociale, éléments pour une sociolinguistique politique (PUFC, 2018).

Ses publications sur AOC

mardi 11.08.20

Analyse

La parole des Gilets jaunes face à la politique de « la langue »

par

Les mots sont au cœur des luttes politiques et sociales : c’était le cas en 1968 comme avec le mouvement des Gilets Jaunes et les plus récentes manifestations contre la réforme des retraites. On peut analyser le mouvement langagier en cours comme une volonté d’affirmer le droit de tous à s’amuser avec les mots, d’en changer, d’en fixer, d’en inventer les significations, et de ne plus subir les transformations des significations entamées par les managers au pouvoir. Rediffusion du 21 janvier 2020.

mardi 21.01.20

Analyse

La parole des Gilets jaunes face à la politique de « la langue »

par

Les mots sont au cœur des récentes luttes politiques et sociales, depuis le mouvement des Gilets Jaunes jusqu’aux plus récentes manifestations contre la réforme des retraites. On peut analyser le mouvement langagier en cours comme une volonté d’affirmer le droit de tous à s’amuser avec les mots, d’en changer, d’en fixer, d’en inventer les significations, et de ne plus subir les transformations des significations entamées par les managers au pouvoir.