Claudio de Majo

Chercheur en études environnementales, Doctorant au Rachel Carson Center for Environment

Claudio di Majo est doctorant Rachel Carson Center for Environment and Society (Ludwig-Maximilians University, Munich). Il a mené des recherches dans le cadre de l’Université de Naples L’Orientale, l’Institute for Housing and Urban Development Studies d’Erasmus University à Rotterdam, l’Université d’Utrecht l’Université fédérale Minas Gerais à Belo Horizonte au Brésil. Il a publié des articles sur les relations entre les communs et l’écologie ainsi que sur l’histoire de l’évolution. Il est l’un des membres fondateurs de l’American Studies academic journal JAmIT! and le rédacteur en chef adjoint de Global Environment.

Ses publications sur AOC

samedi 23.01.21

Entretien

Timothy J. LeCain : « Le culturel est toujours matériel, et le matériel est toujours culturel. »

par

L’homme moderne pensait pouvoir contrôler la nature, à tort. S’il en était encore besoin, l’actuelle pandémie de coronavirus suffit spectaculairement à l’illustrer. En fait, le rapport entre nature et culture doit plutôt être compris comme une interaction, comme un jeu d’influence réciproque au sein d’un processus coévolutif. C’est ce que défend l’historien de l’environnement Timothy J. LeCain sous le nom de « néo-matérialisme », matérialisme qui intègre les récentes avancées en sciences humaines et en sciences de la nature.