Colson Whitehead

Écrivain

Né à New York en 1969, Colson Whitehead a été récompensé deux fois du Prix Pultizer, pour Underground Railroad (Albin Michel, 2017) et Nickel Boys, qui sort à la rentrée 2020 également aux Éditions Albin Michel.

Parmi les romans traduits en français de cet écrivain américain considéré comme l’un des plus importants de sa génération, signalons notamment L’Intuitionniste (Gallimard, 2003) ou Zone 1 (Gallimard, 2014).

Nickel Boys est traduit par Charles Recoursé (1982), responsable éditorial aux Éditions Au Diable Vauvert avant de devenir traducteur de l’anglais. Il a notamment traduit David Foster Wallace, Max Porter, Tao Lin, Nell Zink ou encore Richard Krawiec.

 

Ses publications sur AOC

dimanche 09.08.20

Fiction

Nickel Boys

par

Des diverses manières de sortir de la Nickel Academy, maison de correction de Floride, il y avait bien sûr le fait d’avoir purgé sa peine, atteint la limite d’âge de 18 ans, ou fui, mais il y avait aussi un moyen radical : la mort. Colson Whitehead, tout juste salué par le prix Pulitzer pour ce roman inspiré de faits réels, rend hommage aux « boys » qui subirent sévices et destruction. Suite de son exploration de la blessure raciale américaine, à paraître aux Éditions Albin Michel dans la traduction de Charles Recoursé.