Isabela Figueiredo

Écrivaine, Professeure et journaliste

Isabela Figueiredo est professeure de portugais et journaliste portugaise. Née en 1963 au Mozambique, colonie portugaise, elle quitte le pays tandis que ses parents y restent, lorsque celui-ci prend son indépendance en 1975. Elle part alors au Portugal chez sa grand-mère sous le statut douloureux de retornada, « celle qui est revenue », mais aussi celle qui a exploité.

Son premier livre, Conto é como quem diz (« Conter, c’est comme raconter », 1988, non traduit en français), est publié sous le nom Isabel de Almeida Santos. C’est en 2009 qu’elle publie, sous le nom Isabela Figueiredo, Caderno de memórias coloniais, traduit en français en 2021 sous le titre Carnet de mémoires coloniales aux Éditions Chandeigne, par Myriam Benarroch et Nathalie Meyroune. La traduction de son troisième roman, A Gorda (« La Grosse »), toujours inspiré de sa propre histoire, prix Urbano Tavares Rodrigues 2017, est à venir aux Éditions Chandeigne.

Myriam Benarroch est agrégée de portugais, maître de conférences en traduction et linguistique à l’Université Paris-Sorbonne. Elle est aussi une traductrice du portugais et de l’espagnol. Elle a traduit des romans de Filipa Melo (Ceci est mon corps, Actes Sud, 2004) et Carlos Marcelo (Captifs au paradis, Gallimard, 2019), ainsi que les polars de Pedro Garcia Rosado (Mort sur le Tage, Chandeigne, 2018). Elle travaille pour la première fois avec Nathalie Meyroune pour Le Club de Macao (Chandeigne, 2020) du même auteur puis pour Carnet de mémoires coloniales d’Isabela Figueiredo.

Ses publications sur AOC

dimanche 15 août