Jean-Jacques Moscovitz

Psychanalyste

Docteur en médecine, de formation psychiatrique (ancien interne des hôpitaux psychiatriques de la Seine), formé comme psychanalyste à la Société psychanalytique de Paris, puis membre de l’ex-École freudienne de Paris, il est à ce jour membre d’Espace Analytique et membre fondateur de Psychanalyse Actuelle (1987).

Il tient régulièrement un séminaire de psychanalyse, actuellement à l’École Normale supérieure sur les « Effets du contemporain sur la subjectivité », à la lumière de l’œuvre de Freud et de l’enseignement de Lacan, pour questionner, à partir de la pratique analytique, le lien de l’intime au politique. Il organise régulièrement des projections publiques de films avec débat dont bon nombre portent sur la rupture de l’Histoire, l’apport de l’œuvre filmique de Claude Lanzmann et l’actuel de la psychanalyse (association Le Regard qui bat).

Auteur de Une psychanalyse pourquoi faire ? (Grancher, 1988, 2006), D’où viennent les parents ? Psychanalyse depuis la Shoah (L’Harmattan, coll. «Penta»,  septembre 2007), Hypothèse Amour. Entre intime et politique (Calmann-Lévy, 2001), Lettre d’un psychanalyste à Steven Spielberg ou comment dé-pervertir le
futur (éditions Papier-sensible, 2013), « Psychanalyse » d’un président avec Yann de l’Écotais (éditions de l’Archipel, 2008), Rêver de réparer l’histoire (Érès, 2015).

Ouvrages collectifs : « Shoah », le film, des psychanalystes écrivent (Grancher, 1991), Violences en cour (Érès, 2017).

Ses publications sur AOC

29 novembre 2018