Jussi Parikka

Théoricien des médias

Jussi Parikka est Professor à l’Université de Southampton (Winchester School of Art) et professeur invité à la FAMU, à l’Academy of Performing Arts de Prague, où il dirige le projet Operational Images and Visual Culture (2019-2023). En 2019-2020, il est également l’invité de la Chair of Media Archaeology à l’Université de Udine, en Italie.  Son travail a concerné les questions de virility et d’accidents informatiques dans le livre Digital Contagions : A Media Archaeology of Computer Viruses (seconde édition révisée en 2016, Peter Lang Publishing), et également aux questions d’écologie et médias dans Insect Media (University of Minnesota Press, 2010) et A Geology of Media (University of Minnesota Press, 2015). La traduction française de Qu’est-ce que l’archéologie des media ? est sortie en 2018 aux éditions UGA. Le blog de Parikka est http://jussiparikka.net ; et vous pouvez le trouver sur Twitter à l’adresse @juspar (https://twitter.com/juspar).

Ses publications sur AOC

jeudi 09.04.20

Analyse

Les logiques nouvelles des médias viraux

par et

Dans notre société médiatisée, la diffusion des informations se fait de manière participative. L’épidémie de Covid-19 met en évidence un mode de viralité médiatique, dite universelle, en soulignant le caractère moins déterministe que transversal de la contagion des informations à travers les réseaux sociaux. Cette viralité, apparemment virtuelle, a pourtant des conséquences très concrètes sur nos comportements politiques et sociaux.