Maude Antoine

Doctorante en études politiques

Maude Antoine est doctorante en études politiques à l’EHESS.

Diplômée en droit et en sciences sociales, elle étudie la théorie des passions de Charles Fourrier (1772-1837), théoricien politique du début du XIXe siècle et précurseur du socialisme. Elle a récemment publié « Les Phalanstères de Charles Fourrier : une architecture au service des passions », dans Les Architectures du bonheur, Marcela Iacub dir., Éditions Cent Mille Milliards / Descartes & Cie, 2019.

Ses publications sur AOC

dimanche 16 .02

Fiction

Comment une association de charité sexuelle a révolutionné la société française

par

Nous sommes en 2048. Trente ans plus tôt, l’association fouriériste Corps social commençait à mettre en relation des bénévoles et des laissé(e)s pour compte du système sexuel, quel qu’en soit le motif (handicap, désocialisation, inhibition, etc.). On sait combien la société française s’en est trouvée bouleversée, et notamment depuis 2025 lorsqu’eut lieu le « printemps des déflorées ». Rappelons aux jeunes générations que, auparavant, proposer des faveurs sexuelles à un invité comme on propose un café passait pour un affront voire pouvait se révéler illégal. Que se passe-t-il quand le sexe cesse d’être perçu comme une menace ou une inquiétude et qu’au contraire il est charitable et sans conséquence ? Maude Antoine en a imaginé l’utopie. Et l’étude qu’elle pourrait en tirer. Synthèse inédite.