May Ayim

Poète

Poétesse et militante politique afro-allemande, May Ayim est née à Hambourg en 1960 d’un père ghanéen et d’une mère allemande. Placée en foyer, elle est élevée par une famille blanche. Installée à Berlin dans les années 1980, elle est de toutes les luttes féministes et antiracistes de cette époque. Elle fait partie des auteures de l’ouvrage collectif féministe Farbe bekennen, paru en 1986 (inédit en français), consacré à l’expérience noire dans l’histoire allemande. Le mouvement afro-allemand bénéficie du soutien d’Audre Lorde. Conjuguant militantisme et poésie, tant dans son propos que lors de performances, Ayim publie en 1995 Blues in schwarz weiss, son premier recueil de poèmes. Elle apprend quelques mois plus tard qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques. Elle se suicide l’année suivante. Un recueil posthume paraît en 1997, Nachtgesang.

En 2022, Blues in schwarz weiss est traduit aux éditions Ypsilon sous le titre Blues en noir et blanc par Lucie Lamy et Jean-Philippe Rossignol (édition bilingue, avant-propos de Maryse Condé). Également écrivain et éditeur, ce dernier a publié Vie électrique en 2011 (Gallimard, coll. « L’Infini »).

Ses publications sur AOC

dimanche 25 septembre

Fiction

Blues en noir et blanc

Par

Le recueil à venir aux Éditions Ypsilon, dont la publication originale allemande date de 1995, est la première traduction en France de la poète May Ayim. Née en 1960 de père ghanéen et de mère allemande, enfant... lire plus