Mia Couto

Écrivain

Mia Couto est né au Mozambique en 1955. Il s’engage aux côtés du Frelimo en faveur de l’indépendance du pays, devient journaliste puis écrivain. Après des études de biologie, il travaille comme biologiste, actuellement spécialiste des zones côtières, et enseigne l’écologie à l’université de Maputo.

Ses romans sont traduits dans plus de 30 pays. Il a reçu de nombreux prix pour son œuvre, dont le Prix de la francophonie en 2012, le prix Camões en 2013, le prix Neustadt en 2014, il a également été finaliste de l’Impac Dublin Literary Award et du Man Booker Prize en 2015.

 

Elisabeth Monteiro Rodrigues est née au Portugal en 1973. Elle traduit depuis 2005 l’œuvre de Mia Couto et elle remporte le Grand prix de traduction de la Ville d’Arles 2018 pour sa traduction du portugais du recueil de nouvelles de Valério Romão, De la famille (éditions Chandeigne, 2018).

Ses publications sur AOC

dimanche 01 .12

Fiction

Les Sables de l’empereur

par

Continuons notre série d’avant-premières de la rentrée littéraire étrangère de janvier avec Mia Couto, le célèbre auteur du roman Terre somnambule qui nous l’a fait découvrir en France il y a 25 ans. L’écrivain mozambiquain, de langue portugaise, se plonge ici dans l’histoire du conflit entre Gaza, empire africain dirigé par un Africain, et le Portugal. Nous vivons les dernières années du XIXe siècle. Ngungunyane finira déporté aux Açores et l’urne contenant ses restes reviendra au Mozambique un siècle plus tard. Contenant ses restes ou bien du sable, nul ne le sait.
À paraître chez Métailié dans la traduction d’Elisabeth Monteiro Rodrigues.