Nicolas Spire

Sociologue, codirecteur du cabinet Aptéis

Après des études de philosophie et de sociologie politique, Nicolas Spire a d’abord exercé comme professeur de philosophie. Diplômé de Sciences-Po (IEP Paris), il est ensuite devenu sociologue du travail. Il réalise depuis près de 20 ans des interventions portant sur l’analyse des organisations du travail lorsqu’elles deviennent pathogènes et codirige aujourd’hui le cabinet Aptéis, spécialisé dans les expertises en santé au travail auprès des représentants du personnel. Il anime par ailleurs des sessions de formation sur ces questions et intervient régulièrement lors de séminaires universitaires portant sur les organisations du travail ou les risques psychosociaux.

Il a récemment participé à un ouvrage collectif sur le mépris de classe (N. Spire, « Le mépris de classe dans le monde du travail. Retour du refoulé ou impossible dissimulation. », in N. Renahy, P-E. Sorignet, (dir.), Mépris de classe, l’exercer, le ressentir, y faire face, Paris, Éditions du Croquant, 2021, p. 57-82).

Ses publications sur AOC

lundi 12 juillet