Paul Gradvohl

Historien, Maître de conférence à l'Université de Lorraine

Paul Gradvohl est membre du CERCLE à l’Université de Lorraine. Il a dirigé le Centre de civilisation française et d’études francophones de l’Université de Varsovie de 2012 à 2016. Son HDR (2009) Les impasses de la sécurité nationale en Europe centrale : impact sur la cohérence régionale au XXe siècle et l’ouvrage qu’il a dirigé en 2011, L’Europe médiane au XXe siècle : fractures, décompositions – recompositions – sur­com­po­sitions (Prague, CEFRES), proposent une mise en dialogue des lo­gi­ques spatiales et territoriales. Il approche le processus génocidaire antisémite dans ce cadre médio-européen comme une étape majeure de la déconnexion entre État et sécurité en Europe, notamment en période de régime de contrôle accentué des populations. Il a publié deux analyses sur les effets politiques de cette déconnexion (« L’ire et la frayeur en Europe centrale », p. 74-83, Esprit, n°423, mars-avril 2016 ; et « Orban et le souverainisme obsidional », p. 35-45, Politique étrangère (IFRI), 1/2017, printemps, dans le dossier « Décompositions démocratiques ». Il suit l’évolution de la Pologne et de la Hongrie avec attention comme en témoigne le présent article ou, entre autres, son analyse des rapports du gouvernement polonais actuel au passé à travers sa « politique historique » autour de l’histoire de la 2e Guerre mondiale (Le Monde, cahiers Idées, 24 février 2018).

Ses publications sur AOC

19 avril 2018