Romain Bertrand

Historien, Directeur de recherche au CERI

Né en 1974, Romain Bertrand est directeur de recherche au Centre d’études et de recherches internationales (CERI, Sciences-Po), spécialiste de l’Indonésie moderne et contemporaine, il a consacré de nombreux travaux à la question des dominations coloniales européennes en Asie du Sud-Est. Il est notamment l’auteur de État colonial, noblesse et nationalisme à Java : la Tradition parfaite (2005), Mémoires d’Empire. La controverse autour du « fait colonial » (2006) et de L’Histoire à parts égales. Récits d’une rencontre, Orient-Occident (XVIe-XVIIe siècle) (Seuil, 2011, « Points Histoire », 2014 ). En 2019, il a fait paraître Le détail du monde. L’art perdu de la description de la nature (Seuil) et cette année Qui a fait le tour de quoi ? L’affaire Magellan (Verdier).

Ses publications sur AOC

mercredi 10.06.20

Opinion

Au jardin des raisons adverses – de l’attention retrouvée au détail des choses

par

Durant ces deux mois où nous avons vécu repliés sur d’infimes territoires, nous nous sommes faits ornithologues à la petite semaine et botanistes du dimanche – et qu’importe, puisqu’il n’y avait plus de lundis ? Nous avons senti ce désir incandescent de donner de la nature une description exhaustive, de tenir un minutier de la réalité où tout se trouve dit sitôt que vu, consigné sitôt que contemplé. Alors, nous avons constaté ce point limite où les mots font tout bonnement défaut pour dire les êtres naturels. La Nature est, dans les termes de Francis Ponge, le « Jardin des raisons adverses » : le langage ne peut que plier devant ses élans.