Thomas Gmür

Doctorant en sciences politiques

Né en 1994 dans un village des Alpes suisses, Thomas Gmür est actuellement doctorant en sciences politiques et relations internationales à l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève. À la suite d’un Bachelor en sciences politiques à l’université de Yale, il rentre au pays et continue de se laisser tarauder par des questions de philosophie politique, à propos, notamment, des potentialités démocratiques ou du rapport politique à la temporalité et à la mondanéité. Il travaille actuellement sur une thèse portant sur le « dysfonctionnement démocratique », laquelle s’inscrit dans une démarche critique d’ergonomie des corps politiques. En parallèle à ses études, il vit intensément sa passion athlétique pour le demi-fond.

Ses publications sur AOC

14 juin 2020