William T. Vollmann

Écrivain, Journaliste

Né en 1959 à Los Angeles, William T. Vollmann est écrivain et journaliste. Peu après le lycée, il part en Afghanistan, où il côtoie des mujahidins alors en guerre contre l’armée soviétique. De cette expérience naît son premier livre, An Afghanistan Picture Show: Or, How I Saved the World (1992). Il publie ensuite de nombreux romans inspirés de vastes enquêtes, en particulier les séries Prostitution Trilogy et Seven Dreams. En 2005, il reçoit le National Book Award dans la catégorie fiction pour Europe Central.

La plupart de ses œuvres, comme Les Anges radieux (Actes Sud, 2016, traduction par Claro), ont été traduites en français.

Pour certaines par Pierre Demarty, comme c’est le cas du recueil de nouvelles Dernière nouvelles. Et autres nouvelles (Actes Sud, 2021). Pierre Demarty est éditeur de littérature étrangère et traducteur. Ancien élève de l’École normale supérieure et agrégé d’anglais, il a traduit de nombreux auteurs anglais ou américains : outre William T. Vollmann, citons Joan Didion, Paul Harding, J. K. Rowling. Il a par ailleurs écrit deux romans, En face (Flammarion, 2014) et Le petit garçon sur la plage (Verdier, 2017).

Ses publications sur AOC

dimanche 03.01.21

Fiction

L’épouse fidèle

par

En 2021 l’écrivain et journaliste américain William Vollmann revient. Avec un magistral recueil de nouvelles malicieusement intitulé Dernières nouvelles. Revenir, c’est aussi ce que fait cette « épouse fidèle » s’échappant de son tombeau pour retrouver son mari — tous deux, tels Bonny & Clyde, devront partir sur les routes pour continuer à s’aimer. On est ici en Bohême, dans d’autres histoires à Sarajevo, au Mexique, au Japon ou encore aux États-Unis. Ce que l’auteur annonce comme son « dernier livre » (« toute publication ultérieure sera l’œuvre d’un fantôme ») est une traversée des vastes espaces où fleurissent les mythologies et aventures surnaturelles sur le terreau de l’amour, de la mort, de la souffrance, et un je-ne-sais-quoi de dérision. À découvrir dans la nouvelle dont nous donnons aujourd’hui un extrait. Et à paraître chez Actes Sud, dans la traduction de Pierre Demarty.