E Entretien

Société

Jean-Marie Delarue : « Non, la sécurité n’est pas la première des libertés »

Journaliste

Lundi se tiendra à Paris la conférence européenne « Nouveaux dissidents, nouveaux résistants. Défendre les libertés publiques », dont AOC est partenaire. Parmi les nombreux intervenants, le conseiller d’État Jean-Marie Delarue, qui fut tour à tour directeur des libertés publiques, Contrôleur des lieux de privation de liberté et, jusqu’à très récemment, président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme.

publicité

Conseiller d’État, Jean-Marie Delarue est une grande voix de la lutte pour les libertés publiques. Il travaille et alerte inlassablement, avec intransigeance, à propos de toutes les dérives qu’il constate en la matière depuis plusieurs années. Mais aujourd’hui, celui qui fut directeur des libertés publiques et des affaires juridiques au ministère de l’intérieur de1994 à 2001, Contrôleur général des lieux de privation de liberté de 2008 à 2014 et, brièvement, président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme en 2019, estime qu’une nouvelle étape a été franchie. Les libertés publiques n’ont jamais été aussi fragilisées. Tétanisés par l’opinion, les responsa...

Raphael Bourgois

Journaliste, Rédacteur en Chef d'AOC