E Entretien

Éducation

Philippe Raimbault : « Les cours à distance ne sont pas une façon de faire des économies »

Journaliste

Continuité pédagogique, évaluation des étudiants, préparation d’une rentrée incertaine… avec le confinement, l’université a dû faire face à des difficultés inédites, et trouver les moyens de s’y adapter. Or les moyens, justement, c’est ce qui manque. Pourtant, pour le juriste Philippe Raimbault, président de l’Université fédérale de Toulouse, la situation n’est pas aussi catastrophique qu’on le dit souvent, il y aurait même là une occasion historique de faire évoluer des pratiques pédagogiques obsolètes.

publicité

L’université fédérale de Toulouse-Midi-Pyrénées regroupe les trois universités toulousaines et la quinzaine d’écoles spécialisées de la région. Philippe Raimbault a été élu à sa présidence il y a tout juste quatre ans, le 1er juillet 2016, après avoir dirigé l’IEP de Toulouse. Il était donc en première ligne pour observer et répondre aux effets de la crise sanitaire, du confinement, sur les différentes structures d’enseignement, et sur des étudiants aux profils variés. Le constat dressé est assez positif, malgré une inévitable période d’improvisation : les universités et les éco...

Raphaël Bourgois

Journaliste, Rédacteur en Chef d'AOC