O Opinion

Médias

De quoi l’audiovisuel public est-il redevable ? (2/2)

Sénateur

Et si la prochaine réforme de l’audiovisuel public était enfin l’occasion de repenser de fond en comble la fiction, de se débarrasser de la publicité et d’améliorer la qualité et la rigueur de l’information ?

Publicité

Après le diagnostic général posé dans la première partie de ce texte, publiée hier dans ces mêmes colonnes, trois grandes questions renvoyant, selon nous, aux faiblesses les plus notables de notre audiovisuel public méritent d’être développées car elles appellent des réponses au long cours nécessitant des engagements immédiats : la fiction, la publicité, l’information.

La fiction de référence, un enjeu majeur 

La fiction représente le genre télévisuel le plus regardé. Il est supposé être l’expression du talent créatif d’une chaîne nationale et plus généralement un véhicule de notre patrimoine filmique et culturel. Lor...

André Gattolin

Sénateur, Membre de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication