O Opinion

Politique

En Europe, réveillons les voix de la conscience

Metteur en scène

Metteur en scène hongrois, Árpád Schilling livre son regard sur le drame politique et humain orchestré par Viktor Orbán, mais aussi plus globalement sur la situation européenne actuelle. À l’occasion du festival « Un week-end à l’Est », dont il est le parrain, il revient sur l’irréfrénable effondrement intellectuel que connaît son pays. Et explique pourquoi il a décidé d’en partir.

Ce ne sont pas les migrations, phénomène éternel et totalement naturel, qui troublent le plus la sérénité de l’Europe. Les crimes historiques des nations coloniales et le cynisme politique international aggravent au dernier degré l’exode des peuples des pays soumis au pillage. Les forces politiques occidentales se livrent ainsi à la concurrence devant des dictateurs aux yeux desquels perdre des millions de leurs compatriotes ne pose aucun problème. Le commerce du pétrole et des armes, les deux piliers du bien-être occidental, contribue encore davantage à ce que des régimes avides de souffrance humaine restent en place. Les migrations ne sont que l’un des symptômes du manque de caractère moral dont on discerne par ailleurs tant d’autres manifestations.

Quant aux phénomènes qui caractérisent toute l’Union européenne – instabilité morale, chaos des idéologies, psychose de l’emprise de l’instant, effondrement de la langue commune et...

Árpád Schilling

Metteur en scène, Fondateur de la compagnie Krétakör