O Opinion

Éducation

Le souffle des communs sur l’école : pour une formation à la participation

Professeure documentaliste, Professeure documentaliste

Définitivement votée cette semaine la loi « pour une école de la confiance » met l’accent sur l’école primaire et l’acquisition de « savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter ». Pourtant les récents mouvements contestataires ont révélé les aspirations des citoyens à participer activement à la vie de la cité. Et n’est-ce pas le rôle de l’école que de former des individus concernés et actifs politiquement, capables de débattre avec leurs concitoyens et de faire vivre la démocratie ?

Le début de l’année 2019 aura été marqué par des événements singuliers en apparence éloignés : le mouvement contestataire des gilets jaunes organisé autour de groupes Facebook, le mouvement de marche « Youth for climate » à la suite de l’appel de la jeune suédoise Greta Thunberg et biens d’autres manifestations d’opinions collectives regroupées autour de hashtags. Ces événements ont bénéficié d’une grande résonance médiatique et révèlent des aspirations de participation citoyenne.

publicité

Dans les faits, nos villes et nos campagnes regorgent d’initiatives citoyennes ou de réseaux coopératifs. Il existe de multiples expressions du désir de participation à des projets collectifs comme les jardins partagés des Incro...

Marion Carbillet

Professeure documentaliste

Hélène Mulot

Professeure documentaliste