O Opinion

Politique

Entre l’État et le Commun : le service public – mi-temps de la crise 2/3

Philosophe

Après s’être demandé ce que devient la politique dans la crise, le philosophe Étienne Balibar interroge ici la tension entre les logiques de l’État et du commun à travers le fonctionnement du service public. Une telle figure politique n’est pas quelque chose de radicalement nouveau dans l’histoire, surtout en période de crise mais elle resurgit avec force aujourd’hui.

C’est mon second point annoncé (lire ici le premier volet de cet article). Il s’agit ici de décrire ce qui m’apparaît de plus en plus comme une dimension stratégique de notre expérience de la crise, dont la discussion ne peut qu’avoir de grandes conséquences sur l’appareil théorique au moyen duquel nous analyserons les conflits, les alternatives dont se tissera « le politique » dans la période qu’ouvre la crise (en particulier notre conception de l’État et de son rapport à la société). Je vois en effet cette période, hypothétiquement, comme une longue phase de transition, dont nous pouvons observer aujourd’hui les conditions de départ, mais dont le cours à venir est imprévisible.

C’est ce qui fait que j’attache autant d’importance à identifier dans la conjoncture (comme disait Foucault) des « points d’adversité » et des « points d’hérésie » symptomatiques que le développement de la pandémie et de ses conséquences sociales fait peu à peu venir au jour. Le premier symptôme à relever e...

Étienne Balibar

Philosophe