A Analyse

Société

Les Gilets Jaunes en campagne – une ruralité politique

Sociologues

Les « Gilets Jaunes » manifestent un fort ancrage rural. Pour expliquer leur mobilisation, une approche sociologique d’ensemble des campagnes est nécessaire. Le poids que représente l’automobile hors des villes, l’évolution du profil des dirigeants d’usines rurales, des maires et des instances de la démocratie locale, les découpes originales produites par l’intercommunalité dans le tissu social sont autant d’arguments pour saisir le phénomène social complexe des « Gilets Jaunes ».

publicité

Le mouvement des « gilets jaunes » met particulièrement au-devant de la scène les populations rurales, et ce de manière aussi subite qu’inédite. Comment expliquer la réussite et l’ampleur d’une telle mobilisation ? S’il est bien sûr trop tôt pour en faire la sociologie, ce mouvement et ses revendications placent à l’agenda de la scène politique et médiatique un pan de la réalité des populations dans nombre de zones rurales : dépendance totale à l’automobile et aux coûts que son usage entraîne, niveau de vie contraint d’une majorité de résidents appartenant aux classes populaires...

Ivan Bruneau, Julian Mischi et Nicolas Renahy

Sociologues, Enseignant-chercheur à Lyon 2 et directeurs de recherche à l'INRA