A Analyse

Politique

Le grand écart de l’automobilisme contemporain : un incontournable terrain sociopolitique

Sociologues

Routes et modèles mythiques, culte de la liberté ou contraintes à désormais oublier, l’automobile provoque les passions autant que les controverses. S’il paraît politiquement consensuel de prôner aujourd’hui la sortie de l’automobilisme, reste que les trois quarts des ménages français utilisent quotidiennement leur voiture, et que celle-ci demeure un objet socialement très signifiant.

publicité

Depuis ses origines, l’automobilisme est imparfaitement politique. Mais il fut toujours massivement plébiscité. Désormais, le vent tourne : sortir de l’automobilisme est devenu un projet consensuel et entretenir des liens de dépendance à l’automobile est devenu aveu suspect, bien que trois quarts des ménages en France roulent tous les jours en voiture. Retour sur un paradoxal retournement des cadres de pensée qui, malgré son caractère rapide et radical, peine à faire entrer l’automobilisme en politique.

La motorisation : une œuvre de mise en forme du monde

De nombreux observateurs, tout comme les hauts responsables de l’État, se sont étonnés de l’importance de la mobilisation des gilets jaunes, à la fois spont...

Yoann Demoli et Pierre Lannoy

Sociologues, Université de Versailles et Université libre de Bruxelles