A Analyse

Politique

Européennes, le retour aux urnes ?

Politiste, Politiste

Contre toute attente, les élections européennes ont vu s’enrayer la mécanique d’inexorable progression de l’abstention. Mais si la participation a repassé la barre symbolique des 50%, il ne faut pas oublier que ce chiffre masque de grandes disparités entre les groupes sociaux, de très nombreux citoyens demeurant encore à l’écart des urnes.

Pour la première fois depuis vingt-cinq ans, la participation électorale aux élections européennes a repassé la barre symbolique des 50% d’inscrits, mobilisant un citoyen français sur deux en capacité de voter, quand l’abstention s’était, depuis le tournant des années 2000, stabilisée à un niveau élevé : 59 % en 2009 et encore 57% en 2014. Cette remobilisation relative d’une partie de l’électorat potentiel suscite d’autant plus d’intérêt qu’elle constitue une surprise au regard des records attendus d’abstention : selon les sondages qu’ils prenaient pour référence, les médias avaient préparé les esprits à enregistrer a minima 57% d’abstention – le taux atteint en 2014- quand d’autres annonçaient jusqu’à 60%.

Il convient de ne pas minimiser la réalité de la dynamique observée le 26 mai 2019, à bien des égards à contre-tendance de ce qu’on observe depuis plus d’une décennie, au cours de laq...

Céline Braconnier

Politiste, CO-DIRECTRICE DE LA CHAIRE CITOYENNETÉ DE SCIENCES PO SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

Jean-Yves Dormagen

Politiste, CO-DIRECTEUR DE LA CHAIRE CITOYENNETÉ DE SCIENCES PO SAINT-GERMAIN-EN-LAYE