A Analyse

Environnement

Vers une écologie existentielle

Philosophe

Au moment où s’ouvre à Madrid la COP 25 et que la prise de conscience écologique semble enfin s’opérer plus largement, sans doute est-il temps de souhaiter l’avènement d’une écologie véritablement existentielle, une manière de faire en sorte qu’à chaque instant nos vies soient désormais affectées par cette condition nouvelle.

L’écologie fait la Une des journaux et des magazines, les sites numériques rivalisent de propositions alternatives, les librairies croulent sous les livres qui dénoncent les dégâts du productivisme et invitent aux « écogestes » et à la « décroissance » afin de retarder « l’effondrement » que certains annoncent prochain. Le mot « écologie » est mis à toutes les sauces. Ainsi les industries les plus polluantes et destructrices de l’environnement n’hésitent pas à vanter la dimension « verte » de leurs activités ! Pour éviter bien des malentendus, rappelons à grands traits l’origine du terme et ses diverses déclinaisons avant d’esquisser ce que serait une « écologie existentielle », qui viendrait les envelopper, les entremêler, les combiner et ainsi, ne plus séparer les humains du monde vivant auquel ils appartiennent malgré les saccages dont ils sont responsables.

D’une écologie l’autre<...

Thierry Paquot

Philosophe, Professeur émérite à l'École d'urbanisme de Paris