A Analyse

Justice

Le procès des attentats de janvier 2015 : l’histoire, les attentats et la pandémie

Politiste, Magistrat et essayiste , Historienne

Le procès des attentats de janvier 2015 a livré son verdict ce mercredi 16 décembre. À la fois procès-symbole et procès ordinaire, il s’est tenu sous les yeux d’accusés souvent perçus comme trop petits pour soutenir un tel poids historique. Le rituel de la justice a été perturbé à de nombreuses reprises, par de nouveaux attentats, par la pandémie, qui ont été autant de mises à l’épreuve de la justice et de son rituel face à la violence terroriste. Pourtant, le temps judiciaire a su retrouver un équilibre, il est resté une œuvre commune entre les mains des seuls acteurs et non le jouet d’influences extérieures.

Le 16 décembre 2020, la cour d’assises spéciale de Paris a condamné 14 accusés à des peines allant de la perpétuité à quatre ans de détention pour leur participation aux attentats de janvier 2015 contre le journal Charlie Hebdo, une policière de Montrouge et le magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes. Au bout de deux mois et demi d’audience, entrecoupés d’un mois de suspension, le premier procès pour actes de terrorisme qualifié « d’historique » par les autorités judiciaires a donc enfin pu connaître son verdict.

publicité

Devant se dérouler à l’origine du 2 septembre au 10 novembre, la temporalité de ce procès des attentats de janvier 2015 a été télescopée par des événements qui seront eux aussi qualifiés d’historiques, entre urgence sanitaire et terroriste. Devenu pour Charlie Hebdo le chroniqueur de ce procès, l’écrivain Yannick Haenel, dont les articles ont été cités et lus par la grande majorité des parties de l’audience,...

Antoine Mégie

Politiste, Maitre de conférences à l’Université de Rouen

Denis Salas

Magistrat et essayiste , Président de l’Association française pour l’histoire de la justice

Virginie Sansico

Historienne, Chercheuse à l'université de Rouen Normandie et au CESDIP