Denis Salas

Magistrat et essayiste , Président de l’Association française pour l’histoire de la justice

Denis Salas est magistrat, président de l’Association française pour l’histoire de la justice et directeur de la revue Les Cahiers de la justice. Adhérent du Syndicat de la magistrature., il est l’auteur de La justice dévoyée. Critique des utopies sécuritaires (Les Arènes, 2012). Dans le prolongement de son précédent livre La Volonté de punir, essai sur le populisme pénal (Pluriel, 2005), il s’interroge sur la rôle de la justice et du droit pénal dans les sociétés démocratiques. Il a aussi publié plus récemment La foule innocente (Desclée de Brouwer, 2018) qui porte sur les effets de la violence terroriste.

Ses publications sur AOC

lundi 12.10.20

Opinion

La singularité du garde des Sceaux dans un gouvernement

par

Il n’est pas simple pour un avocat d’être garde des Sceaux. Partial par ses fonctions antérieures, il devrait rester impartial dans ses fonctions actuelles. Un peu d’histoire de la fonction montre aussi que le ministre de la justice, le seul à administrer non un service public mais un pouvoir constitutionnel, doit toujours se prémunir contre la tentation d’instrumentalisation de la Justice. Surtout quand les amitiés, politiques ou personnelles, sont en jeu.