Cécile Portier

Écrivain

Cécile Portier est née en 1968. Elle travaille au ministère de la Culture et mène parallèlement une activité d’écriture, où les formes papier, numérique et performance se côtoient.

Elle a contribué à plusieurs revues littéraires et ouvrages collectifs, et a écrit cinq récits.

Contact (Le Seuil, collection « Déplacements ») propose la traversée d’un paysage français sans pittoresque, sans point de vue, auquel répond le monologue intérieur d’une conduite de vie indécise, pour tenter de mesurer, par un exemple minimal, le faible écart laissé dans nos vies aux errements, et le risque pourtant grand de se perdre.

Saphir Antalgos, travaux de terrassement du rêve (Publie.net) est une sorte d’enquête étymologique et typographique sur le personnage du rêve et ses corps de métier.

Les Longs Silences (Publie.net) rend compte de ce qui, dans un hôpital psychiatrique, se tisse de solitude et de fraternité, entre ceux que l’on appelle du si beau mot de « patients ».

Étant donnée, création sur le web, est une fable sur la fabrique de nos identités en régime numérique.

De toutes pièces, son dernier roman, paru en septembre 2018, est le journal d’un curateur ayant reçu carte blanche pour constituer ex nihilo un cabinet de curiosités, et qui, d’une situation supposée de toute-puissance, découvre que son règne absolu sur les choses mute progressivement en une servilité sans condition envers un maître d’autant plus implacable qu’il n’a pas de visage.

Son site : www.petiteracine.net

Ses publications sur AOC

28 octobre 2018