Stéphane Sirot

Historien, Professeur d’histoire politique et sociale du XXe siècle à l’Université de Cergy-Pontoise

Stéphane Sirot est un historien. Il est spécialiste de l’histoire et de la sociologie des grèves, du syndicalisme et des relations sociales. Il enseigne l’histoire politique et sociale du xxe siècle à l’Université de Cergy-Pontoise.

Il a publié de nombreux ouvrages, dont les plus récents sont Électriciens et gaziers en France. Une histoire sociale, XIXe-XXIe siècles, (Arbre bleu éditions, 2017), 1884 : des syndicats pour la République, (Le Bord de l’eau, 2014).

Ses publications sur AOC

mercredi 04 .12

Analyse

Du « dialogue social » aux Gilets Jaunes : les enjeux syndicaux de la grève du 5 décembre

par

Face à un mouvement des Gilets jaunes parvenu à s’organiser en dehors des structures traditionnelles dédiées au monde du travail tout en tenant sur la durée, le déclin des organisations syndicales semble avoir atteint son paroxysme. Constat que les mobilisations massives du 5 décembre pourraient invalider si les syndicats parviennent à saisir cette occasion de se replacer au cœur des revendications.

mardi 01 .05

Analyse

Grèves : l’introuvable convergence des luttes

par

Rediffusion édition du 1er mai : Depuis plusieurs semaines, la multiplication des mobilisations sociales ravive l’idée d’une possible « convergence des luttes ». Un imaginaire hérité de mai 68, qui peine à s’actualiser aujourd’hui. Un signe du changement des temps, qui montre à quel point l’atomisation du monde du travail rend cette convergence improbable.

jeudi 22 .03

Analyse

Grèves : l’improbable convergence des luttes

par

La multiplication des mobilisations sociales ravive l’idée d’une possible « convergence des luttes ». Un imaginaire hérité de mai 68, auquel renvoie sans doute la journée de mobilisation des fonctionnaires et des cheminots organisée un 22 mars. Pourtant, à regarder l’état du syndicalisme aujourd’hui, on voit à quel point les temps ont changé, à quel point l’atomisation du monde du travail rend cette convergence improbable.