C Critique

Musique

NTM : au commencement était la verve

Chercheuse en littérature française

Pionniers du rap français, Joey Starr et Kool Shen reforment NTM demain soir à Bercy pour un concert décennal. L’occasion de mesurer combien derrière l’image de groupe contestataire et rebelle, ces héritiers de Cyrano de Bergerac et de Georges Brassens ont développé des formes littéraires et une virtuosité verbale très singulières.

Publicité

À l’ère du cloud rap à la PNL, du rap autotuné à la Jul ou introspectif à la Orelsan, on peut se demander d’où vient l’attrait d’un duo de quinquagénaires qui fait exploser les préventes pour les dates d’un concert « exceptionnel », alors qu’il n’existe plus comme groupe rap depuis une vingtaine d’années. Formé en 1988, auteur d’une discographie marquante et d’une dissolution traumatique en 1998, le groupe NTM ne lâche pas son public car il propose, depuis, une refondation éphémère tous les dix ans : en 2008 pour un grand concert à Bercy et maintenant en 2018 pour trois shows toujours au même endroit (entretemps rebaptisé AccorHotels Arena). Après quoi, ses fans compteront sûrement les jours jusqu’en 2028 pour goûter à nouveau, en live, à la performance vocale extraordinaire de ces rappeurs.

Mais Suprême NTM est plus qu’un ancien g...

Bettina Ghio

Chercheuse en littérature française, Docteure en littérature française