C Critique

Littérature

Silvia Avallone ou le renouveau du roman social italien

Journaliste

Le nouveau roman de la jeune italienne Silva Avallone s’inscrit dans la continuité de ses premiers succès : engagé, sans fard, haletant. La Vie parfaite décrit deux facettes d’une Italie contemporaine qui s’apprête à se livrer au populisme, à travers une intrigue aussi intime que sociale.

Publicité

Sept ans après D’Acier, son premier roman, qui décrivait la vie d’adolescents dans une ville portuaire sinistrée, l’écrivaine engagée a construit son dernier livre autour de deux quartiers antagonistes de Bologne. Reliés par un accouchement. « L’espace a une influence souvent déterminante, autant que l’éducation des parents, sur notre personnalité et notre capacité à faire des projets »,  a pu confier Silvia Avallone. C’est en partant de ce constat que la romancière italienne a, depuis ses débuts, construit son travail. Avallone relève le défi de s’inscrire dans une pure tradition du néoréalisme transalpin et du roman politiquement engagé, en y ajoutant sa propre modernité. D’une part, grâce à une c...

Sylvie Tanette

Journaliste, Critique littéraire