C Critique

Littérature

Argent sans prix – à propos du nouveau livre de Christophe Hanna

Professeur de littérature et médias

Paru en septembre, Argent, le nouveau livre du poète et théoricien Christophe Hanna aura traversé la rentrée littéraire sans y collecter de prix. Peu surprenante, cette absence de prix emblématise un écart, toujours présent mais qui semble se creuser de plus en plus dramatiquement, entre prix et valeurs. La puissance énorme, à la fois douce et renversante, du dispositif mis en place par Christophe Hanna vient de ce qu’il parvient simultanément à illustrer, à incarner, à dénoncer, à corroder et attaquer cet écart, au point de nous faire rêver – mieux encore : de nous donner les moyens – d’en surmonter l’aporie.

Une table des matières en forme de tableau statistique découpe la population française en tranches de 200 euros de revenus nets mensuels. Un pour cent d’entre nous gagne entre 200 et 400 €. Treize pour cent, la plus grande tranche, gagnent entre 1200 et 1400 €. Quatre pour cent gagnent entre 2400 et 2600 €. Un pour cent gagne, comme moi, entre 3800 et 4000 €. Vingt tranches, vingt chapitres, cent personnes, une par percentile, identifiée chacune par son prénom suivi du chiffre de son revenu net mensuel. Christophe254 est le personnage unique du premier chapitre, Nathalie2400 est l’une des quatre personnes de son chapitre-tranche, Olivier4000 est le seul protagoniste du sien.

Ce n’est pas la première fois que Christophe Hanna joue avec les chiffres. Un ouvrage antérieur, publié en 2012 sous le nom de « La Rédaction » et intitulé Les Berthier – aussi essentiel que ce dernier livre, et auss...

Yves Citton

Professeur de littérature et médias, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis, co-directeur de la revue Multitudes