O Opinion

Menaces sur la diversité (1/2) – naturelle et culturelle

Géographe

Disparition progressive de la biodiversité, standardisation linguistique… notre humanité connait un terrible mouvement d’uniformisation. Les différences naturelles et culturelles qui font sa beauté et celle de son environnement sont écrasées. C’est ainsi son existence même qui est menacée. Premier volet d’un ensemble de deux textes sur les menaces qui pèsent sur la diversité.

Qu’est-ce que la progression du palmier à huile en Indonésie, la montée en puissance des autocrates dans le monde entier, la fusion entre Bayer et Monsanto, l’hégémonie de l’anglais et l’oppression des minorités religieuses en Chine ont en commun ? Tout simplement le fait d’accélérer le recul préoccupant de la diversité sous toutes ses formes. À l’image de la biodiversité qui chaque jour s’amenuise, la diversité linguistique, culturelle et religieuse de l’humanité est menacée.

Sur le plan politique, le recours à l’Un c’est-à-dire à l’homme providentiel paraît de plus en plus fréquent. N’épargnant plus aucun continent ni ensemble politique, il menace la démocratie. Au plan économique, le règne de l’Un, c’est-à-dire des ensembles monopolistiques, est avéré. Leur toute-puissance, supérieure à celle de nombreux États, pose question. Toutefois, la situation n’est pas (encore) désespérée, car il n’est pas si simple d’extirper la diversité du fonctionnement de l’homme et de la nature.

Sur tous les continents, sous la pression humaine et celle de l’agro-business, la diversité écologique est attaquée. En Indonésie et au Brésil, la forêt primaire, d’une richesse d’essences et d’espèces animales incomparable, recule de plusieurs dizaines de milliers de km2 chaque année. Son extrême diversité est remplacée par une extrême unic...

Boris Grésillon

Géographe, Professeur à l'Université Aix-Marseille, Senior Fellow de la fondation Alexander-von-Humboldt (Berlin)