Boris Grésillon

Géographe, Professeur à l'Université Aix-Marseille, Senior Fellow de la fondation Alexander-von-Humboldt (Berlin)

Boris Grésillon est professeur de géographie à l’université Aix-Marseille et chercheur au laboratoire Telemme (CNRS). Actuellement en détachement à Berlin en tant que Senior Fellow de la fondation Alexander-von-Humboldt, il est chercheur associé au Centre Marc Bloch et à l’université Humboldt. Ses recherches portent sur Berlin, l’Allemagne, l’Europe et sur la géographie de l’art.

Derniers ouvrages parus :

– Géographie de l’art, Paris, Economica-Anthropos, 2014.

Berlin aujourd’hui, avec S. Vannier (dir.), in Allemagne d’aujourd’hui, 2017

Ses publications sur AOC

vendredi 20.11.20

Opinion

Pour une hybridation des arts et des sciences sociales

par

À crise inédite, réponse inédite. En attendant un déconfinement des lieux de culture et des universités, l’heure n’est-elle pas au déconfinement de la pensée et des pratiques ? Riches de leurs diverses expérimentations faites pendant la pandémie, créateurs et chercheurs n’auraient-ils pas tout intérêt à s’extirper du carcan de leur discipline pour croiser leurs approches ? Et tenter un pas de côté, emprunter des chemins de traverse. Qui sait si, ce faisant, ils ne débusqueraient pas des lapins de garenne et des champs en friche au potentiel productif insoupçonné.

jeudi 07.05.20

Analyse

Géopolitique du Covid-19

par

La propagation du virus, qui ne cesse de s’étendre, suit une logique de diffusion très claire : celle de la mondialisation, et plus exactement de la mondialisation urbaine. De Wuhan à Milan en passant par New York et Lagos, un tour du monde du Covid-19 révèle que la pandémie est non seulement une métaphore mais une enfant de la mondialisation. Elle ne fait que mettre ses pas dans ceux des hommes et ne fait que calquer son rythme, sa vitesse de propagation et sa géographie sur ceux de l’humanité mondialisée.

vendredi 08.11.19

Analyse

L’Allemagne 30 ans après : aux sources du malaise oriental

par

L’image d’Épinal attachée à la réunification allemande a fait long feu : alors que, 30 ans après, le pays continue d’être divisé par les disparités économiques et sociales entre l’Est et l’Ouest, la percée fulgurante du parti d’extrême-droite Alternative für Deutschland (AfD) dans l’ex-RDA retentit comme un signal d’alarme. Retour sur les causes d’un malaise que l’on ne peut plus feindre d’ignorer.

mardi 21.05.19

Opinion

De l’adhésion au désamour, heurs et malheurs de l’Union européenne

par

En quinze ans, l’Union européenne a perdu la flamme de beaucoup de citoyens européens et les discours eurosceptiques se sont diffusés partout en Europe, dans les États fondateurs comme dans ceux qui bénéficient le plus des aides structurelles. Les échecs successifs de l’UE à répondre aux crises et le peu d’intérêt que manifestent les partis politiques français à l’égard des élections européennes alimentent ce désamour que nous pouvons encore conjurer avant la désunion.

mardi 04.12.18

Opinion

Menaces sur la diversité (2/2) – humanité en péril

par

Monopoles et trusts d’un côté ; autocrates et réactionnaires de l’autre : les agents économiques et politiques qui ressurgissent en ce début de XXIe siècle profitent de leur incroyable force de frappe pour uniformiser le monde. Après avoir traité de la biodiversité et des aspects culturels – la superstructure –, ce second volet d’un diptyque consacré aux menaces qui pèsent sur la diversité s’attaque aux puissances économiques et politiques – à l’infrastructure.