C Critique

Rediffusion

Dans les écuries des États-Unis – sur Le sport des rois de C. E. Morgan

critique

Pour son deuxième roman C. E. Morgan n’a manqué ni d’ambition ni de talent : Le sport des rois est un livre monstre embrassant à travers plusieurs générations et régions certaines des grandes questions qui traversent l’histoire des Etats-Unis de la deuxième moitié du XXe siècle à nos jours. Pour y parvenir, l’auteure a su trouver l’oreille pour chacun de ses personnages et faire preuve d’une exceptionnelle intelligence narrative. Rediffusion du 6 février 2019.

Il est des romans qui sont des météorites, des ogres, des sommes. Celui de C. E. Morgan en est une. Par sa taille : dans sa version française, il emplit 647 pages à la composition plutôt serrée, dans un format plus large que celui de la collection « Du Monde Entier » qui le publie. Par son ambition : C. E. Morgan s’inscrit clairement dans la grande tradition littéraire américaine du deep south, magnifiée au XXè siècle par William Faulkner, et déplacée ici du Mississippi-Yoknapatawpha au Kentucky. Par le genre de son auteure, une femme, née en 1976, qui s’attelle à une thématique que la coutume réserve aux hommes – le dressage des chevaux –, thématique qu’elle déploie pour y inclure celles du dressage des hommes et de l’esclavage.

publicité

Le Sport des rois – le titre est la traduction littérale de l’original, The Sport of Kings, expression classique anglaise qui désigne l’équitation – est un parangon du genre romanesque. C’est un grand récit enraciné dans un espace et un temps spécifiques, qui m...

Cécile Dutheil de la Rochère

critique, éditrice et traductrice