Éric Fassin

Sociologue, Professeur à l’université Paris 8

Eric Fassin est un sociologue français. Il est professeur de sociologie à l’université Paris 8, dans le département de science politique et dans celui d’études de genre. Il est également chercheur au LEGS, Laboratoire d’études de genre et de sexualité, une unité mixte de recherche associant le CNRS, Paris-8 et Paris-Nanterre.

Diplômé de l’École normale supérieure (Paris) et agrégé d’anglais, il travaille sur la sexualité, le genre, les questions raciales et la démocratie. Il est le frère de Didier Fassin, anthropologue, sociologue et médecin.

Eric Fassin a publié de nombreux ouvrages, dont récemment Populisme : le grand ressentiment (Textuel, 2017), Gauche, l’avenir d’une désillusion (Textuel, 2014), Roms et riverains. Une politique municipale de la race avec Carine Fouteau, Serge Guichard et Aurélie Windels, (La Fabrique, 2014), Démocratie précaire. Chroniques de la déraison d’État (La Découverte, 2012), Homme, femme, quelle différence ? La théorie du genre en débat avec la théologienne Véronique Margron, (Salvator, 2011). Il a également rédigé la préface de la parution française de Trouble dans le genre – Le féminisme et la subversion de l’identité (La Découverte, 2006), de Judith Butler, traduit par Cynthia Kraus.

Ses publications sur AOC

lundi 12 .08

Analyse

Le mot race – Cela existe

par Éric Fassin

Le 12 juillet 2018, les députés français ont voté à l’unanimité un amendement visant à supprimer le mot « race » du premier article de la constitution. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? Dans le premier volet d’une série de deux articles, Eric Fassin montre, au-delà de l’usage d’un même mot, l’abysse qui sépare le racisme scientifique de l’antiracisme critique des sciences sociales. Rediffusion du 10 avril 2019.

jeudi 11 .04

Analyse

Le mot race – Le mot et la chose (2/2)

par Éric Fassin

Dans le deuxième volet d’une série de deux articles, Éric Fassin montre que le problème du mot race tient finalement plus à la définition du racisme, qu’à l’usage du mot. Le rejet virulent d’un lexique, militant ou savant, qui désigne le « racisme d’État », le « racisme structurel », révèle un véritable trouble dans l’ordre racial. Comment comprendre l’inquiétude et le rejet qu’inspire le mot race auprès de certains et certaines responsables politiques et universitaires ? L’État républicain doit-il ignorer les mécanismes sociaux de racialisation ?

mercredi 10 .04

Analyse

Le mot race – Cela existe (1/2)

par Éric Fassin

Le 12 juillet 2018, les députés français ont voté à l’unanimité un amendement visant à supprimer le mot « race » du premier article de la constitution. Est-ce vraiment une bonne nouvelle ? Dans le premier volet d’une série de deux articles, Eric Fassin montre, au-delà de l’usage d’un même mot, l’abysse qui sépare le racisme scientifique de l’antiracisme critique des sciences sociales.

jeudi 02 .08

Opinion

L’irruption des contre-publics

par Éric Fassin

Les réseaux sociaux ont soudainement ouvert l’espace public à des voix jusque-là inaudibles. Une véritable politique du hashtag s’est ainsi mise en place au service de ce que la philosophe Nancy Fraser nomme des « contre-publics » – pour le meilleur comme pour le pire. Rediffusion d’été.

mardi 13 .02

Opinion

L’irruption des contre-publics

par Éric Fassin

Les réseaux sociaux ont soudainement ouvert l’espace public à des voix jusque-là inaudibles. Une véritable politique du hashtag s’est ainsi mise en place au service de ce que la philosophe Nancy Fraser nomme des « contre-publics » – pour le meilleur comme pour le pire.