cinéma

Gifler l’époque – à propos de quelques films présentés à la 71e Berlinale

Critique

Tenue en ligne du 1er au 5 mars, la 71e édition de la Berlinale est le premier grand festival de cinéma à avoir présenté des films tournés en 2020. L’ère du Covid aurait-t-elle déjà eu une incidence sur la création cinématographique mondiale ? Question pas si naïve puisque l’Ours d’Or, Bad Luck Banging or Loony Porn du cinéaste roumain Radu Jude, a transmué la situation pandémique en carburant de son art comme de sa colère.

Du 20 février au 1er mars 2020, la 70e édition de la Berlinale fut le dernier grand festival de cinéma du « monde d’avant ». Accueillir, pour une dizaine de jours, des cinéastes, professionnels et journalistes du monde entier, les inviter à découvrir plus d’une centaine de films, dans un large circuit de salles, voilà ce qui était encore la routine pour l’un des trois grands festivals de catégorie A (avec Cannes et Venise).

publicité

Avec cette particularité qu’à Berlin, le public n’est pas limité à ce petit monde travaillant dans ou autour du cinéma, mais s’élargit à la population d’une grande capitale européenne. D’où l’assurance de salles pleines (le parc de salles de Berlin restant historiquement et architecturalement l’un des plus variés d’Europe), aux quatre coins de la ville, et parfois de succulents courts circuits de programmation. Plusieurs documentaires autoproduits du Forum (section parallèle « de recherche ») ont ainsi pu connaître l’honneur de l’écran Imax du Sony Center de la Potzdamer Platz. C’est aussi la gloire d’un festival de cinéma, que de mettre les petits plats dans les grands et de procéder à un relatif rééquilibrage des extrêmes de production.

Qu’elle paraît bien lointaine, cette organisation !  En 2021, devant l’impossibilité de maintenir une édition physique aux dates habituelles, la Berlinale fait un choix original en scindant l’évènement en deux. Une première partie de l’édition « en distanciel », du 1er au 5 mars 2021, avec présentation des films en ligne pour les journalistes et professionnels, et proclamation du palmarès, puis un deuxième temps plus festif, du 9 au 20 juin prochain, avec projections dans les cinémas de la ville et invitations des cinéastes, permettant – on l’espère – de renouer avec la ferveur évaporée.

Cette 71e édition de la Berlinale n’est pas le premier festival de cinéma à se tenir en ligne, mais il est le plus important. Sa multitude de sections parallèles, en plus de la Compétition, fait émarger au programme


Rayonnages

CultureCinéma