Politique

Philippe Van Parijs : « Le revenu de base ne tombe pas du ciel »

Journaliste

Le philosophe belge Philippe Van Parijs est sans doute le plus grand spécialiste du revenu de base, un sujet qui l’occupe depuis plus de 30 ans et figure au cœur de sa théorie de la justice. Face au succès récent de cette idée, et aux inévitables erreurs et confusions qui l’accompagne, il publie dans quelques jours, avec Yannick Vanderborght, un indispensable ouvrage de synthèse – Revenu de base inconditionnel : Une proposition radicale. L’occasion d’un entretien en avant-première pour AOC.

En France, le revenu de base est entré dans le débat politique à l’occasion de la dernière élection présidentielle, à l’initiative du candidat socialiste Benoît Hamon qui en avait fait un élément clé de son programme. Depuis, il a été moqué, discuté, expérimenté… revendiqué aussi par une frange de la droite libérale. Bref c’est devenu un élément essentiel du débat sur l’avenir de nos modèles sociaux, sans qu’on sache toujours très bien de quoi l’on parle. Le dernier livre de Philippe Van Parijs et Yannick Vanderborght, Revenu de base inconditionnel : Une proposition radicale (La Découverte), publié d’abord en anglais en 2017 à Harvard University Press et devenu depuis l’ouvrage de référence, offre la première synthèse systématique, multidisciplinaire et critique d’une discussion devenue mondiale. Tout en s’attaquant aux nombreuses idées reçues, aux erreurs qui nuisent au débat, les auteurs se livrent à un plaidoyer en faveur d’un dispositif qui rendrait nos sociétés plus justes, plus libres et plus saines économiquement. Philippe Van Parijs a accepté de répondre en avant-première à AOC sur les conditions de réalisation de cette « utopie concrète ». RB

Vous consacrez votre dernier livre au Revenu de base inconditionnel, un sujet sur lequel vous travaillez depuis plus de 30 ans. En France, lors des dernières élections présidentielles, le candidat du PS Benoît Hamon proposait un « revenu universel ». Il existe aussi des propositions et des expérimentations pour des « allocations universelles » ou des « revenu d’existence »… L’idée a donc pris de l’ampleur, mais est en même temps devenue plus floue. Est-ce pour y remédier que vous avez entrepris de dresser cet état des lieux des connaissances sur la question ?
Lorsqu’une idée se répand à travers le monde, il est inévitable qu’elle donne lieu à de nombreuses confusions et fake news, du reste presque autant dans le camp de ses partisans que dans celui de ses détracteurs.  L’un des objectifs de notre livre est en effet de


Raphaël Bourgois

Journaliste, Rédacteur en Chef d'AOC

Rayonnages

Politique