A Analyse

Société

Revenu de base, les enjeux de l’expérimentation locale

Historien

À l’heure du « grand débat national » et des appels répétés à l’initiative des territoires et à l’expérimentation locale, la majorité présidentielle a rejeté, avant même d’en discuter (!), la proposition de loi socialiste proposant l’expérimentation d’un revenu de base pendant trois ans dans des territoires volontaires…

Dix-huit départements ont mené pendant plus de deux ans, [1] en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, des travaux en vue d’expérimenter un revenu de base, automatique, inconditionnel, dégressif en fonction des revenus d’activité et ouvert dès l’âge de dix-huit ans, à partir d’une fusion du RSA, de prime d’activité, voire des APL. Les députés socialistes ont porté ce projet à l’Assemblée nationale le 31 janvier 2019 sous la forme d’une proposition de loi. Ils se sont néanmoins heurtés à une motion de rejet préalable du groupe En Marche, qui a suscité les protestations de toutes les oppositions, des insoumis aux républicains. De fait, le vote a été très serré, la motion n’étant adoptée que par 65 voix contre 49. Cette procédure a empêché le débat sur les articles du texte, ne laissant la place qu’à des discours généraux.

Cette crispation du pouvoir central face aux territoires témoigne de la force de l’idée du revenu de base, qui continue ...

Timothée Duverger

Historien, Maitre de conférences associé à Sciences Po Bordeaux