O Opinion

Éducation

Mariage pour tous – à propos de l’algorithme de Parcoursup

Statisticien

Comment faire pour que se correspondent les préférences des étudiants et les préférences des universités ? APB s’appuyait sur le modèle du « mariage collectif » des mathématiciens Gale et Shapley (qui marier avec qui ? peut-on rester non marié ?), dans lequel les femmes (les étudiants) proposent et les hommes (les facs) disposent. Est-ce la même chose avec Parcoursup ? Alors que les premières réponses parviennent ce 22 mai aux candidats qui y ont inscrit leurs vœux, revenons sur le problème du choix algorithmique et de ce qu’il implique.

Publicité

À l’heure où nous écrivons, un peu plus de 800 000 inscrits postulent à l’une des 13 000 formations proposés par le portail Parcoursup. Avec quel modèle algorithmique construit-on un outil de ce type ? Et pour quels objectifs d’affectation ?

En septembre 2017, la CNIL avait réagi au système APB et mis en demeure le ministère de l’Enseignement supérieur de « cesser de prendre des décisions sur des personnes sur le seul fondement d’un algorithme », en vertu de l’article 10 de la loi « Informatique et Libertés » (aucune « décision produisant des effets juridiques à l’égard d’une personne ne peut ê...

Avner Bar-Hen

Statisticien, Professeur au CNAM et titulaire de la chaire Statistique et données massives