O Opinion

Éducation

Menaces sur le pluralisme scientifique à l’Université : réponse à Thomas Perroud

Politiste

Dans une Opinion publiée le 25 juin par AOC, le juriste Thomas Perroud revenait sur la procédure de recrutement des enseignants-chercheurs par le Conseil National des Universités et les risques de censure ou de disparition de disciplines minoritaires. Arnault Skornicki, ancien membre du CNU en science politique, lui répond ici qu’il se trompe de cible.

Thomas Perroud a récemment livré dans les colonnes d’AOC une critique en règle du Conseil national des Université (CNU) au nom du nécessaire pluralisme de la recherche. Cette intervention a lieu dans un contexte politique particulier : un amendement parlementaire (finalement non adopté) a récemment mis en cause les missions de cette instance ; une déclaration de la CPU (Conférence des Présidents d’Université) a emboîté le pas de députés, s’alignant sur la volonté déclarée du candidat Emmanuel Macron de libérer les établissements de toute entrave dans la gestion de leurs personnels.

<...

Arnault Skornicki

Politiste, Maître de Conférences en Science Politique à l'université Paris Nanterre et chercheur à l’ISP