O Opinion

Economie

La crise du coronavirus peut-elle alimenter la critique du capitalisme ?

Économiste

Le capitalisme est-il responsable de la pandémie de Covid-19, ou bien celle-ci a-t-elle seulement révélé les failles de la mondialisation ? Pour répondre à cette question il faut se pencher, à la lumière de la crise sanitaire, sur les reproches faits au capitalisme contemporain : inégalités, hyper-globalisation, concentration des pouvoirs économiques, financiarisation et marchandisation de toutes les activités humaines.

Certains pensent que la crise sanitaire sans précédent que nous vivons renforce la critique du capitalisme et illustre sa faillite. Bien que l’histoire ait montré qu’il est imprudent voire dangereux d’ajuster les règles seyant en temps normal à des règles de temps extraordinaire, l’occasion est tentante de profiter des moments de crise pour valider des positions, sur le ton de « je vous l’avais bien dit ». Pour dépasser le stade des prophéties auto-proclamées, je vais questionner si les failles du capitalisme contemporain ont quelque chose à voir avec le déclenchement de la crise.

publicité

La critique du capitalisme n’a pas attendu le Covid-19 pour s’exprimer. Récurrente, elle a été ravivée à la fois par les vagues populistes et les contestations populaires, et par les inquiétudes de l’élite intellectuelle et politique à l’égard des méga-pouvoirs des entreprises. Démocratie, libéralisme et capita...

Sarah Guillou

Économiste